10 jardins magiques à visiter au Japon

10 jardins magiques à visiter au Japon

10 jardins magiques à visiter au Japon

Les jardins traditionnels japonais sont célèbres dans le monde entier. Ces jardins mettent en valeur la beauté de la nature, en évitant autant que possible les éléments artificiels. Le premier de ces jardins a commencé à être construit sur l’île de Honshu vers 600.

Les jardins japonais capturent également des aspects de la religion traditionnelle shintoïste, ainsi que du taoïsme et du bouddhisme. Les jardins parlent de la marche imparable du temps, des aspects naturels du paysage japonais, tels que ses pics volcaniques, et incluent souvent des répliques du légendaire Mont Horai.

Kenroku-en (Kanazawa)

Aussi connu sous le nom de “jardin qui combine six caractéristiques”, Kenroku-en est situé à Kanazawa. Six aspects sont considérés comme vitaux pour un jardin japonais idéal : la fraîcheur, la subtilité du design, les vues panoramiques, la sagesse et le respect, la sérénité et l’espace. Ce jardin comprend des étangs et des éléments paysagers naturels comme des collines et des ruisseaux, ainsi que des structures comme des pavillons et des maisons de thé.

Comment s’y rendre lors de votre voyage au Japon : Utilisez votre laissez-passer JR pour vous rendre à la gare de Kanazawa. Un à trois bus JR par heure partent de la gare. Quittez l’autobus à l’arrêt numéro 4.

Koraku-en (Okayama)

Appelé, le “jardin du plaisir après”, Koraku-en est situé à Okayama. Le nom de ce jardin est dérivé d’un proverbe de Confucius, dans lequel il expliquait qu’un souverain doit d’abord considérer les besoins de ses sujets, et ensuite son propre “plaisir”. La construction commença en 1687 et le jardin fut ouvert au public en 1884. Le château d’Okayama peut être vu de ce jardin.

Comment s’y rendre : Utilisez votre JR Pass pour voyager en train jusqu’à la gare d’Okayama. De la gare, vous pouvez prendre une marche de 30 minutes jusqu’au jardin ou prendre un bus jusqu’à l’arrêt de bus Korakuen-mae près de l’entrée principale du jardin.

Kairaku-en (Mito)

Situé à Mito (préfecture d’Ibaraki), Kairaku-en se traduit par “un jardin pour profiter avec les gens”. Jadis jardin privé, son ouverture au grand public a contribué à susciter un mouvement vers les parcs publics. Elle est célèbre pour plus de trois mille pruniers qui fleurissent au début du printemps.

Comment s’y rendre : De Shinagawa ou de la gare d’Ueno à Tokyo, prenez un train express limité sur la ligne JR Joban jusqu’à la gare de Mito. Le jardin est à 30 minutes à pied de la gare ou à 15 minutes en bus. Pendant la saison de la floraison des pruniers, des arrêts sont également prévus à la gare de Kairakuen, tout près du jardin.

Villa Impériale Katsura (Kyoto)

La Villa Impériale de Katsura est un jardin de promenade construit pour le plaisir des hauts fonctionnaires pendant la période Edo. Si vous souhaitez visiter ce jardin, n’oubliez pas de réserver à l’avance.

Comment s’y rendre : Prenez la ligne Hankyu Kyoto jusqu’à la gare de Katsura. Depuis la gare, le jardin est accessible à pied en 15 minutes.

Kokedera (Kyoto)

Le Kokedera, ou temple de la mousse, est ainsi nommé parce qu’il abrite 120 espèces différentes de mousses. Il est considéré comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le jardin faisait partie à l’origine d’une villa royale avant de devenir un temple il y a près de 1000 ans. Les réservations doivent être faites à l’avance par courrier postal, et les visiteurs doivent participer aux chants bouddhistes et à la copie des Écritures avant de visiter les jardins.

Comment s’y rendre : De la gare de Kyoto, prenez la ligne Karasuma jusqu’à la gare de Shijo, la ligne Hankyu Kyoto jusqu’à la gare de Katsura et la ligne Hankyu Arashiyama jusqu’à Matsuo Taisha Station. Le jardin est à 20 minutes à pied de la gare.

Temple Ryoan-ji (Kyoto)

Le temple Ryoan-ji abrite la rocaille la plus célèbre du Japon. Il est devenu un temple zen en 1450, mais la conception et la signification exacte du jardin sont inconnues. Les idées sur sa signification vont des îles au concept abstrait de l’infini, en passant par un tigre transportant des oursons dans l’eau.

Comment s’y rendre : Utilisez votre laissez-passer JR pour vous rendre à la gare de Kyoto. Faites une balade de 30 minutes en bus JR jusqu’au temple.

Musée d’Art d’Adachi

A quelques heures de Kyoto, vous pouvez voir les jardins entourant le Musée d’Art d’Adachi. Ce jardin a remporté le prix du Journal of Japanese Gardening pour le meilleur jardin chaque année depuis 2003.

Comment s’y rendre : De Kyoto, prenez le JR Tokaido/Sanyo Shinkansen jusqu’à Okayama. Ensuite, transfert au JR Yakumo Limited Express à Matsue. Prenez un train rapide JR de la gare de Matsue à la gare de Yasugi. Une navette gratuite pour le musée circule une fois par heure.

Shinjuku Gyoen (Tokyo)

Idéal pour admirer les cerisiers en fleurs au printemps, le Shinjuku Gyoen est l’un des meilleurs jardins de Tokyo. Il dispose de pelouses spacieuses pour les pique-niques et les sorties familiales, d’un jardin paysager traditionnel et d’un jardin à la française unique en son genre.

Comment s’y rendre : Utilisez votre JR Pass pour vous rendre à la gare de Shinjuku. Le parc est à 10 minutes à pied à l’est de la gare.

Imperial Palace East Gardens (Tokyo)

Les jardins est du Palais Impérial abritaient autrefois un château d’époque Edo, dont les fondations sont encore visibles. Le parc comprend d’immenses douves de château et un jardin paysager.

Coco

Les commentaires sont fermés.