L’After Work : commandements, meilleurs plans, problèmes à éviter

L’After Work : commandements, meilleurs plans, problèmes à éviter

L’After Work : commandements, meilleurs plans, problèmes à éviter

Pour beaucoup d’entre nous, les nouveaux ou anciens chevaliers de chaque entreprise, un verre de vin après une journée de travail ni qu’une autre partie de l’emploi. Qu’il s’agisse d’esprit d’équipe ou de discussions thérapeutiques, les libations post-travail sont un excellent moyen de se détendre.

Mais comme toute bonne chose, l’alcool se consomme avec modération. Bien que vous n’ayez pas à vous soucier des infractions en matière de RH, l’opinion que vous êtes un être humain fonctionnel est presque aussi importante.

Cela ne devrait pas être trop difficile à comprendre, mais voici nos commandements pour avoir un gentil apéro entre collègues.

Règle numéro 1 : Choisir le bon bar pour votre after work

Les After Works ne manquent pas sur Paris, Lyon, Toulouse, Nantes et un peu partout en France. Faite votre choix parmi une liste des meilleurs bars Afterwork en France.

Règle numéro 2 : Desserrer

Ce n’est pas le moment d’être un macchabée. Bien qu’il ne faille pas désapprouver le fait de parler boutique, c’est vraiment l’occasion de montrer à l’équipe vos vraies couleurs. Enlevez la cravate et détachez cette chemise : vous êtes ici pour quitter le travail, pas pour faire des heures supplémentaires non payées.

Règle numéro 3 : Ne vous sentez pas sous pression

Nous voulons que vous passiez un bon moment, mais si vous n’êtes pas dans le coup, ne vous sentez pas obligé de participer. Boire n’est pas pour tout le monde, et socialiser, eh bien, ce n’est pas nécessairement pour tout le monde non plus. Alors, que vous arriviez ou non au bar, soyez vous-même et non la personne que vous pensez avoir besoin d’être.

Règle numéro 4 : Payer une tournée

En payant une tournée, vous vous assurerez d’être un véritable héros au bureau. La bière est presque toujours un pari sûr, mais si vous voulez vraiment monter d’un cran, un plateau de tirs n’a jamais blessé personne non plus.

Règle numéro 5 : Eviter d’impressionner vos collègues

Un cocktail compliqué ne fait pas un cocktail de qualité. Un menu trop cher n’est pas toujours meilleur que ce qui est abordable. Les tabourets de bar que vous avez à la maison ne font pas de vous un maître en mixologie. Ne vous inquiétez pas de ce que vous commandez. Une bière et un bourbon en disent autant ou plus sur vous que le vin de dessert à 20 Euro que vous espériez obtenir une réaction.

Règle numéro 6 : Ralentissez votre rythme

Quatre-vingt-dix-neuf bouteilles de bière sur le mur n’ont jamais été faites pour boire rapidement. En fait, maintenant que j’y pense, je ne suis pas tout à fait sûr de ce que c’était. Quoi qu’il en soit, reste décontracté.

Règle numéro 7 : Ne Faites pas de concours

Nicolas a besoin de rester à la maison, et tout ce comportement de garçon de fraternité, ouais, tu devrais être devenu trop grand pour ça maintenant. Il y a un temps et un endroit pour une bonne partie de pièces de 25 cents, mais il n’y a pas de médaille d’or au fond d’un verre. Nous ne vous demandons pas de l’allaiter, juste pour garder à l’esprit que celui ou celle qui boit le plus finit généralement par perdre.

Règle numéro 8 : S’amuser

Nous sommes ici pour un bon moment, pas pour longtemps. Amusez-vous bien : le soleil ne peut pas briller tous les jours.

Ne brûlez pas la bougie aux deux bouts.

Il n’y a rien de pire que de réaliser que c’est un soir de semaine. Rester debout tard et se lever tôt n’est pas une tâche facile, et votre travail en souffrira certainement. Ne laissez pas l’alcool prendre le dessus sur vous, vous le paierez cher demain matin.

Règle numéro 9 : Utiliser le transport en commun

Prenez l’autobus. Marchez. Appelle un taxi. Toutes ces options sont disponibles presque partout où vous allez. Tout le monde fait des erreurs, mais ça ne veut pas dire qu’il faut en faire de grosses. Vos amis, votre famille et votre équipe vous remercieront plus tard lorsque vous rentrerez chez vous en toute sécurité.

Yves

Les commentaires sont fermés.