Berlinois pour un jour

Berlinois pour un jour

Berlinois pour un jour

Un voyage en Allemagne nécessite de visiter comme il se doit l’un de ses nombreux joyaux et à cette fin, Berlin semble tout à fait indiquée. Que l’on soit à Berlin pour un jour ou plus, tant de lieux et de sites d’exceptions sont à découvrir.

Le palais du Reichstag

Bâti dans le but d’accueillir l’Assemblée du Reich dès 1894 en lieu et place du palais Raczynski, le palais du Reichstag a été victime d’un incendie en 1933. Depuis 1999, ce remarquable édifice abrite le Bundestag, c’est-à-dire l’assemblée parlementaire de RFA (République fédérale allemande). L’architecture de ce palais de style néo-classique est coiffée par une coupole – au style contemporain – dont le sommet s’élève à 75 mètres du niveau du sol. Son coût pour le moins faramineux a été financé par l’indemnité de guerre versée par la France. Les touristes qui prennent place dans la coupole du Reichstag bénéficient d’un point de vue exceptionnel sur quelques-uns des trésors de l’architecture de la capitale.

Le château de Charlottenbourg – Schloss Charlottenburg

En plein quartier de Charlottenburg, ce château est le plus vaste palais de la capitale. Construit suivant les plans l’architecte Nering, ses travaux commencèrent en 1695. De style baroque, cet édifice est une commande de la reine Sophie-Charlotte de Hanovre qui était l’épouse de Frédéric III. Devenu roi de Prusse et rebaptisé pour la circonstance Frédéric Ier, celui-ci renomma le château « Charlottenburg » au décès de son épouse.

La porte de Brandebourg – Brandenburger Tor

Ce symbole de la division de Berlin se dresse à l’entrée de l’ancienne ville, durant pratiquement 30 ans, la porte de Brandebourg a appartenue au mur de Berlin. Celle-ci fut construite (entre 1788 et 1791) sur ordre du roi de Prusse Frédéric-Guillaume II par Carl Gotthard Langhans. Son style néo-classique est fortement influencé par le Propylée que l’on retrouve à l’Acropole d’Athènes. Symbolisant désormais la Réunification allemande, la porte de Brandebourg est frappée sur les pièces de monnaie.

Unter den Linden

En dépit du fait que ce boulevard soit moins bien achalandé que la plus célèbre avenue parisienne, Unter den Linden est avec toute proportion gardée : les Champs-Elysées de Berlin. Ce boulevard berlinois qui a pour signification « sous les tilleuls » regorge de sites historiques.

Postdamer Platz – Place de Postdam

Considérée comme le plus vaste chantier européen entre 1990 et 2005, avant la réunification, la Postdamer Platz était un no man’s land qui scindait l’est et l’ouest de Berlin. La place de Postdam est fréquentée par de nombreux touristes qui peuvent d’ailleurs y apercevoir le Sony Center, la fameuse tour Kollhoff de Daimler-Benz ainsi que la Deutsch Bank.

Friedrichshain

Cet ancien quartier populaire de l’est de Berlin est en pleine transformation sociologique. C’est désormais la jeunesse dorée qui occupe les lieux. Les travaux d’urbanisation et les quartiers résidentiels sont pour beaucoup dans l’évolution de ce quartier. Devenu l’objet de spéculations immobilières, Friedrichshain voit s’opposer deux camps lors du référendum populaire qui a été organisé au cours du mois de juillet 2008.

Si tout vouloir voir de Berlin semble impossible, ne rien visiter est tout bonnement inconcevable. C’est peut-être la raison pour laquelle de nombreux touristes n’hésitent pas à recourir aux conseils avisés d’un guide touristique.

Aris

Les commentaires sont fermés.